• coeur mazurka

    tous les éléments formant le coeur sont marouflés sur une toile bleue.

    je regarde les petits points de couture et je peux entendre au loin le murmure d'une mazurka

    DSC03978.JPG

  • musiqu' anatomie

    il y a tout d'abord l'envie de fabriquer quelque chose qui parlerait du sentiment qui m'envahit quand j'écoute une mazurka, danse traditionelle de couple amoureux qui traverse le corps pour atteindre le coeur en le faisant tourbillonner. La forme du coeur semble toute choisie. Je cherche un schéma d'anatomie du coeur qui correspond à mon imaginaire. Je reprends scrupuleusement les termes scientifiques et simplifie les traits du dessin d'ensemble. 

    L'étape plastique peut débuter avec des papiers et cartons découpés dans un ancien essai de peinture abandonné et retrouvé pour l'occasion. J'assemble en collant; une forme de coeur paraît ressortir. Les fils de toutes les couleurs de la machine à coudre, sur le rythme d'une belle mazurka du groupe" two bears tree elfes", courent sur la forme du coeur pour souligner les petits pas des danseurs amoureux qui virevoltent. 

    Les termes du schéma scientique sont mis sur des petites étiquettes et cousues pour aller rejoindre les différentes parties du coeur.

     

    DSC04046.JPGDSC03979.JPGDSC03980.JPG

  • une copine pour Alphoncine

    c'est l'histoire de Lucette , petite fée à la retraite sortant de chez elle par un matin pluivieux. Elle manque de s'envoler notre Lucette alors elle s'accroche  fort à son parapluie.

     

    DSC04049.JPGDSC04050.JPG

  • naissance

    c'est l'histoire d'Alphoncine, fée à la retraite voulant maintenir sa forme et choisissant de faire du monocycle dans un stage de cirque. Elle s'accroche notre vieille Alphoncine. Elle parvient à trouver l'équilibre.

    DSC04021.JPGDSC04019.JPG

     

     

  • au début...

    tout peut commencer comme cela, 

    avec quelques pétales de tulipes retrouvés dans l'herbier de l'année passée

     un bout de feutre fabriqué par Anouk

     des fils d'ange de fleuriste (ils servent à tiger les fleurs des bouquets de mariée)

     quelques points d'aiguille et de colle

     une ombelle séchée et oubliée dans un coin de l'atelier

     un peu de mohair gris offert par Monique

    et puis quelques grammes de rêves ...

    une fée...

    DSC04007.JPG